Commerce récent & Perspectives tarifaires

29 septembre 2021 | Brad Hogeterp Directeur du développement des produits, Douanes

vue aérienne d'un porte-conteneurs guidé vers le large 

Le temps presse pour le mandat CARM

Vous n'êtes pas familier avec CARM ? Apprenez-en davantage sur Le nouveau système d'importation du Canada.

L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a mis en place la Gestion des cotisations et des revenus de l'ASFC (GRC). Cette initiative de transformation pluriannuelle est conçue pour rationaliser et automatiser les processus opérationnels et offrir des outils libre-service en ligne pour les marchandises commerciales importées. La vision de la GRC est d'offrir une expérience douanière de premier ordre, axée sur le client, qui facilite le commerce, améliore l'observation et la perception des recettes et contribue à la sécurité des frontières du Canada.

Avec une date limite de mise en œuvre fixée à mai 2022, il est évident qu'un grand nombre d'importateurs ne sont pas au courant de CARM ou retardent les mesures nécessaires pour répondre à ses exigences. À ce jour, moins de 1,5 % des 300 000 importateurs enregistrés se sont inscrits au portail client CARM et ont demandé une caution (les deux principales étapes qu'un importateur doit franchir).

Bien qu'il soit similaire aux capacités du portail Automated Commercial Environment (ACE) de l'U.S. Customs and Border Protection (CBP), il est important de noter que l'adoption du CARM par les importateurs et les partenaires de la chaîne commerciale est obligatoire et non facultative.

Menace de perturbation importante de la chaîne d'approvisionnement

Le CARM apportera des améliorations significatives à la communauté des importateurs, mais le mandat du programme a le potentiel de perturber les chaînes d'approvisionnement des importateurs en mai 2022, si rien n'est fait. Il est encore temps de s'inscrire, mais il est important de le faire rapidement.

Selon Sofia Spoltore, directrice des douanes pour C.H. Robinson au Canada, "dans la dernière partie du premier trimestre de 2022, nous estimons que le goulot d'étranglement des importateurs cherchant à finaliser leur planification pour le CARM sera de taille. Il est fortement conseillé de prendre des mesures proactives pour éviter toute perturbation de la chaîne d'approvisionnement dans votre entreprise."

Pourquoi pourrait-il y avoir des difficultés au premier trimestre ? Trois des principaux obstacles pourraient être les suivants :

  • L'établissement d'un cautionnement direct est soumis à des exigences en matière d'informations financières supplémentaires.
  • Naviguer sur les questions d'affinité pour accéder au portail
  • Planification des changements potentiels en matière de banque et de paiement via le portail CARM

Pourquoi l'ASFC met-elle en œuvre la CARM ?

L'ASFC perçoit en moyenne 32 milliards de dollars en taxes et en droits chaque année, ce qui représente le deuxième moyen de perception des recettes du Canada après l'Agence du revenu du Canada. À mesure que les marchandises sont importées au Canada, elles doivent être suivies et évaluées afin de percevoir les taxes et les droits appropriés.

Le traitement de ces marchandises génère beaucoup de paperasse, de saisie de données et d'autres activités de suivi et de gestion. À mesure que les nouvelles technologies deviennent disponibles et que les processus sont rationalisés, les systèmes existants ont besoin d'être mis à jour pour favoriser l'efficacité et s'aligner sur les normes changeantes de l'industrie. Le CARM modernisera les exigences et les systèmes d'information, améliorera leur efficacité et facilitera la gestion et le suivi des marchandises importées.

Que va apporter le CARM aux importateurs canadiens ?

L'élément central du projet CARM est le portail client. Il deviendra la principale interface de communication entre l'ASFC et les partenaires de la chaîne commerciale, offrant une visibilité et un accès complets aux dossiers d'importation. Le portail client simplifiera également la soumission des paiements de droits et de taxes directement au gouvernement.

Grâce au portail client, les importateurs pourront accéder à des outils en ligne, en libre-service, qui offrent des possibilités de visibilité et de gestion des comptes fiscaux. Les importateurs pourront également effectuer des paiements, déposer des demandes de décision anticipée et soumettre des déclarations de comptabilité commerciale et des corrections électroniques.

La technologie remplacera les tâches administratives, tout en assurant une transaction et une gestion précises des données. Outre l'accès aux services 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, des applications mobiles permettront aux petits et moyens importateurs d'effectuer des déclarations, ainsi que d'accéder à des outils et ressources de mise en conformité.

Que devez-vous faire maintenant ?

Pour pouvoir expédier des marchandises à l'intérieur et à l'extérieur du Canada, tous les importateurs et exportateurs canadiens devront être entièrement intégrés à ce système d'ici 2022. Préparez-vous dès maintenant au changement des processus d'expédition et nous vous fournirons les informations dont vous avez besoin, à chaque étape du processus.

Il y a trois tâches principales que vous devez accomplir dans les mois à venir :

  1. Inscrivez votre entreprise au portail client du CARM; une clé du gouvernement du Canada (GCKey) sera nécessaire pour créer de nouveaux comptes d'utilisateur.
  2. Déléguez des pouvoirs à votre courtier en douane pour lui permettre d'effectuer des activités d'importation en votre nom.
  3. Établir une caution; dans le cadre du mandat de cautionnement direct, les importateurs doivent garantir leurs importations commerciales directement, plutôt que d'utiliser la caution de leur prestataire de services.

CARM : Naviguer dans les changements à long terme

Au-delà des activités initiales de mise en œuvre mentionnées ci-dessus, le CARM entraînera les changements suivants :

  • Un nouveau formulaire électronique appelé Déclaration de comptabilité commerciale (DCC) remplacera le formulaire de codage douanier (B3), le formulaire de demande d'ajustement (B2) et les processus connexes existants.
  • Les importateurs devront déposer une garantie financière directement sur leurs comptes pour bénéficier des privilèges de la libération avant paiement (RPP). Les courtiers ne pourront plus garantir les comptes de leurs clients à l'aide de leur caution. Pour faciliter cette opération, diverses options seront disponibles, notamment le dépôt d'une caution en espèces ou électronique.
  • Un nouveau cycle de facturation sera introduit pour synchroniser les dates d'échéance des paiements pour toutes les transactions et simplifier la façon dont les informations comptables peuvent être corrigées ou ajustées.

Travailler avec un fournisseur pendant ces changements

Ne vous laissez pas intimider par le grand nombre d'informations, mais travaillez avec des prestataires qui peuvent vous aider à faire le tri dans les changements pour assurer une transition sans heurts.

CARM permet d'autoriser des courtiers en douane externes à travailler en votre nom. Travailler avec des fournisseurs de services dédiés élimine la fuite des ressources et permet à votre équipe de se concentrer sur la croissance de votre entreprise. En plus de la gestion quotidienne des activités d'importation, ces fournisseurs mettront en œuvre les processus CARM au fur et à mesure de leur publication, contribuant ainsi à rationaliser vos activités commerciales et à permettre des transitions en douceur.

C.H. Robinson occupe une position unique pour être votre fournisseur unique de services douaniers dans le monde entier et pour tous les modes de transport. Avec plus de 800 spécialistes transfrontaliers et plus de 100 courtiers en douane agréés, nous disposons de la connectivité dont vous avez besoin pour vous aider à assurer la conformité tant au niveau local que mondial.

Notre équipe d'experts CARM est prête à vous aider :

  1. Obtenir une GCKey, qui est nécessaire pour toutes les activités du CARM.
  2. Mise en place des processus CARM, y compris l'administration de votre portail client.
  3. Applications et mise en œuvre des obligations de sécurité directe.
  4. Soutien pédagogique aux outils du portail.

La transition vers le CARM ne doit pas être un défi. C.H. Robinson dispose de la gamme mondiale de services et de conseillers de confiance® experts dont vous avez besoin pour naviguer dans ces changements. Connectez-vous avec l'un de nos experts en politique commerciale pour en savoir plus.

Ressources supplémentaires

Examen des perspectives récentes

warehouse employees looking at a clipboard with freight boxes

Vous avez des questions sur le commerce ou les tarifs douaniers ?